L’Élimination Des Maladies

BIOTECanada dévoile une nouvelle série de documents:
Les vaccins au Canada, un héritage à faire fructifier – Valeur, possibilités et défis


Les vaccins au Canada

Depuis la mise en place de l’immunisation, nous avons observé au Canada une baisse radicale de la prolifération des maladies disposant d’un vaccin préventif.

Les vaccins aideront à prévenir les récentes menaces pour la santé que sont le SRAS, le virus du Nil occidental, la grippe aviaire, les souches changeantes de la grippe et peut-tre d’autres maladies tels le diabète et le cancer.

Les vaccins sauvent des vies

  • à l’échelle mondiale, les vaccins se sont avérés un outil des plus efficaces pour contrôler et éradiquer des maladies infectieuses dévastatrices comme la polio.
  • En 1979, l’immunisation antivariolique avait éliminé les causes naturelles de cette maladie qui, auparavant, menaçait 60 pour cent de la population mondiale et tuait une personne contaminée sur quatre.
  • Au Canada, l’introduction de vaccins pour les enfants a réussi à réduire les taux de contamination et à sauver des vies. En 2005, l’immunisation au vaccin contre la méningite à pneumocoques a réduit les taux de contamination de 84 pour cent chez les jeunes enfants à Vancouver, en Colombie-Britannique (Bjornson et al., 2007).
  • L’immunisation des enfants contre différentes maladies avec d’autres vaccins importants a contribué à réduire le nombre de cas de plus de 99 pour cent (voir le tableau).
Les vaccins au Canada

Les vaccins font l’objet d’une importante réglementation

  • En tant que clé de voûte du système canadien de soins de santé, les vaccins sont un outil de prévention des plus réglementés.
  • Au Canada, les vaccins subissent de nombreux contrôles visant à en garantir la sécurité. Santé Canada est chargé de maximiser la sécurité, l’efficacité et la qualité des médicaments destinés à des êtres humains, y compris des vaccins. S’ajoutant aux programmes d’assurance de la qualité des fabricants, la surveillance continuelle de la qualité de Santé Canada pendant l’ensemble du parcours d’un vaccin vers le patient garantit la sécurité de ce dernier.
  • Santé Canada doit approuver chaque vaccin, ce qui implique des examens des données scientifiques du produit, des évaluations du site de production, des essais indépendants d’échantillons du vaccin et, une fois le vaccin approuvé, des essais de lots de vaccins avant d’en autoriser l’emploi.

Qui a besoin de vaccins?

  • Enfants
  • Adolescents
  • Adultes
  • Voyageurs

Il n’y a pas que votre santé : l’importance de prévenir la grippe

Chaque année, des millions de personnes souffrent de la grippe. La grippe est très contagieuse et peut entraîner de graves complications, même chez des personnes en santé. Le vaccin contre la grippe peut aider à réduire le risque de contracter la grippe et la gravité de la maladie, si celle-ci survient. L’immunisation constitue la meilleure façon de prévenir la contagion à d’autres qui pourraient être plus à risque de développer des complications graves. La vaccination peut aussi permettre de gagner le temps, l’argent et la productivité que l’on perdrait si l’on était malade. Bien qu’il incombe à chacun de décider d’être vacciné, les avantages de la protection valent bien le peu de temps qu’il faut pour être immunisé.

Les vaccins sont bénéfiques pour le système de santé canadien…

« Une once de prévention vaut une livre de soins »

  • Aujourd’hui, plus de 25 maladies infectieuses peuvent être prévenues par la vaccination.
  • Les vaccins ne coûtent pas cher par rapport aux soins à long terme nécessaires au traitement des maladies et demeurent l’intervention de santé la plus économique qui soit.
  • Les vaccins comptent pour moins de 0,17 pour cent du budget canadien annuel de soins de santé (ASPC, 2007, et ICIS, 2006).
  • Le financement public est le facteur le plus important dans la réalisation de taux d’immunisation élevés. Chaque dollar dépensé en vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole permet d’économiser presque trois fois plus en dépenses de soins de santé. Au Canada, la vaccination contre ces maladies permet d’économiser 88 millions de dollars en coûts de traitements chaque année ainsi que de sauver plus de 420 000 vies par an.
  • De plus, souvent, les avantages de la vaccination s’étendent des individus à l’ensemble de la population. Par exemple, la vaccination complète des jeunes enfants contre les infections pneumococciques invasives a contribué à réduire l’incidence de ces maladies chez les adultes de 65 ans et plus d’au-delà de 75,1 pour cent (Kellner et al., 2006).

L’avenir des vaccins au Canada

L’innovation canadienne soutient la découverte de nouveaux vaccins qui transformeront l’avenir de la santé publique au Canada. Dans toute l’industrie, la recherche est des plus actives. Les vaccins contre le cancer du col de l’utérus causé par le virus du papillome humain et la gastro-entérite causée par le rotavirus sont des exemples de certains des nouveaux produits qui modifient la santé des Canadiens. Le fait de continuer à investir dans l’innovation canadienne à l’avenir se traduira par une progression de la mise au point de nouveaux vaccins contre des maladies majeures comme le VIH et la malaria, ainsi que des traitements pour le cancer et d’autres maladies dégénératives.